L’origine du yoga

Quelle est l’origine du yoga ? Il est né en Inde et date de plusieurs milliers d’années. En Occident, il est très populaire mais on a tendance à le considérer comme un sport pour se tenir en forme. Pour moi, le yoga est une technologie d’illumination ou d’éveil – si vous pratiquez assez longtemps, inévitablement, il changera votre vie. Le mot yoga veut dire « union ». Mais union de quoi? Du corps, de l’esprit ou de l’âme, et de la Conscience Suprême ou Dieu.

Naissance du yoga

Le yoga est né en Inde et certains historiens disent qu’il a au moins 25,000 ans. Dans la Vallée de l’Indus, ils ont découvert un sceau dont l’image gravée représente une personne assise les jambes croisées en posture de méditation.

Mais les érudits ne s’entendent pas tous sur le sujet, David Frawley, un spécialiste de la culture de l’Inde, affirme que le yoga a commencé en même temps que l’écriture indienne.

Le Rig Veda, écrit par les sages Rishis, est considéré comme le plus vieux texte sacré indien. Il date de 1500 à 1200 ans avant Jésus-Christ, c’est une compilation d’hymnes et de longs rituels.

Le yoga védique ou archaïque est le type de yoga le plus ancien – il devait aider les pratiquants à se connecter au monde de l’esprit. Il a des connexions avec le chamanisme.

Le yoga pré-classique

Cette période a duré environ 2000 ans, jusqu’à 200 ans avant Jésus-Christ. Les enseignements étaient donnés dans les Upanishads, un texte sacré métaphysique réunissant 200 écritures – il n’était pas accessible à tous. La connaissance était transmise d’enseignant à disciple. L’évolution du yoga est complexe, jusqu’à environ 500 avant Jésus-Christ, c’était un système incomplet.

  1. La Bhagavad Gita, un autre texte sacré écrit à cette époque (environ 500 ans avant Jésus-Christ), définit quatre formes de yoga :
  2. Le Bhakti Yoga est le yoga de la dévotion. Il est composé de pratiques qui développent l’attrait pour Dieu, l’ouverture du cœur, la joie, la paix intérieure. Il réduit la colère, l’orgueil, l’anxiété et l’arrogance.
  3. Le Dhyana Yoga est le yoga de la méditation. Il permet de se tourner vers l’intérieur sans être dérangé par le monde extérieur. Il nous met en contact avec la vraie nature de notre être.
  4. Le Jnana Yoga est le yoga de la connaissance. La philosophie et la méditation unissent le corps et l’esprit et mènent à l’illumination.
  5. Le Karma Yoga est le yoga de l’action désintéressée et du service. Le pratiquant agit sans rien n’attendre en retour – c’est une façon de diminuer le pouvoir de l’ego.

Toutes ces formes de yoga devaient mener à l’illumination, il s’agissait de choisir celui qui correspondait à notre tempérament.

Le yoga classique

Le yoga étant devenu populaire, les gurus ont pensé le standardisé. Patanjali, vers 200 avant Jésus-Christ (cette date n’est pas précise), a écrit les Yoga Sutras – 195 sutras qui expliquent les huit membres du yoga ashtanga, à ne pas confondre avec le Ashtanga Yoga que l’on connait maintenant. Ce type de yoga est aussi appelé Raja Yoga ou yoga royal. Les huit étapes sont :

  • Yamas – restrictions qui sont la non-violence, ne pas mentir, ne pas voler, ne pas abuser de la sexualité ou éparpiller son énergie, ne pas être avaricieux
  • Niyamas – règles d’éthique qui sont la pureté, le contentement, l’austérité, l’étude de soi et des livres sacrés, l’abandon de soi à Dieu
  • Pranayama – contrôle du souffle
  • Asanas – postures
  • Pratyahara – abstraction des sens
  • Dharana – concentration
  • Dhyana – méditation
  • Samadhi – contemplation et absorption

Traditionnellement, les postures du Raja Yoga servaient à mettre le corps en forme pour pouvoir s’assoir en méditation pendant de longues périodes.

Le yoga postclassique

Cette époque a instauré le Tantra et le Hatha Yoga. Le texte classique sur le hatha yoga est le Hatha Yoga Pradipika, écrit au XIème ou XIIème siècle, par le yogi Swatmarama. Le Hatha Yoga qui était pratiqué à cette époque, était un système complet comprenant : une discipline morale, le contrôle du souffle, des exercices (postures ou asanas) et la méditation.

Le yoga moderne

Vers la fin du XIXème siècle, le yoga est introduit aux États-Unis, par Swami Vivekananda, un disciple de Ramakrishna. Il se fait connaitre en faisant une conférence au Parlement des Religions, à Chicago.

En général, le yoga et surtout le Hatha Yoga qui est pratiqué actuellement en Occident, comprend seulement des postures, et bien souvent, les autres aspects comme la discipline morale, la respiration et la méditation sont laissés de coté. Par contre, connaissant les effets du yoga, j’ai confiance que même si les gens ne pratiquent que des postures, inévitablement un jour, le yoga les aidera à se transformer intérieurement pour leur plus grand bien.

Article initialement apparu au site http://yogapratique.com développé et géré par Mado St-Cyr, qui propose des cours de méditation sur son site http://madostcyr.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *