Méditez au moins 20 minutes par jour

En Amérique du nord, depuis plusieurs années, nous vivons une grande vague de yoga qui a pris son essor avec des yogis tels que Parahamsa Yogananda, Shivananda et Satchitananda.

Au Québec (je ne sais pas pour la France), depuis le début des années 2000, les studios de yoga ont poussé comme des champignons. Moi-même, j’en ai ouvert deux – un à Montréal et l’autre à Victoriaville.

Partout des gens s’en vont à un cours de yoga avec leur tapis sous le bras. C’est l’fun de voir ça!

Pratiquer la méditation assise

Mon intuition par rapport à cette vague de yoga physique ou hatha yoga, est que le moment est venu d’élargir notre vision du yoga et d’y ajouter la méditation. C’est tout à fait normal après un certain temps de pratique d’avoir besoin (plus que le goût) de commencer à méditer.

Peut-être que votre prof vous a fait pratiqué suffisamment le yoga nidra et le pranayama pour que votre mental puisse se calmer.

Si j’écarte le Ashtanga Vinyasa Yoga qui est lui-même une méditation en mouvement – les autres styles préparent le corps pour l’assise pour la méditation. Par exemple, le but du Raja Yoga est d’atteindre l’illumination ou l’éveil par la méditation. Ce style utilise la pratique des postures pour préparer le corps pour l’assise qui doit être confortable et dans laquelle on doit rester longtemps.

Personnellement, ma pratique la plus importante actuellement, est la méditation. Je fais du yoga et du tai chi pour entrainer mon corps physique et méditer dans le mouvement et les postures – mais ma pratique de méditation pour développer ma conscience est ce qui me tient le plus à cœur.

Calmer l’esprit

Beaucoup d’étudiants se plaignent de ne pouvoir calmer leur esprit quand ils commencent à méditer. Il faut se donner du temps – comme pour tout apprentissage dans la vie, au début, on est au bas de l’échelle. On est assailli par les pensées de toutes sortes sans pouvoir se calmer même cinq minutes. Mais, « cent fois sur le métier je remettrai mon ouvrage », il n’y a rien à faire d’autre que de le faire…

S’asseoir et observer – le souffle, les pensées, les sensations – les techniques sont nombreuses et pas nécessairement compliquées.

20 minutes par jour

Des personnes me disent qu’elles pratiquent 5 ou 10 minutes, par jour. Malheureusement, ce n’est pas suffisant. Au début, ça peut prendre 20 minutes au mental pour se calmer légèrement. Donc, si vous méditez 10 minutes, allongez votre pratique à au moins 20 minutes – pour vous donner le temps de vraiment goûter à votre méditation.

Les bienfaits

Après un certain temps, vous commencerez à ressentir de nombreux bienfaits – le calme, la conscience du moment présent, un meilleur contrôle sur vos émotions et sur votre vie. Vous prendrez aussi conscience de vieilles mémoires et de souvenirs enfouis dans votre inconscient. La libération et l’éveil c’est ça – prendre conscience de tout ce que l’on est et de ce que l’on a oublié pour arriver à vivre une vie plus heureuse et créative.

C’est l’éveil que je vous souhaite pour aujourd’hui,

Namasté

La lumière en moi salue la lumière en vous!

Article initialement apparu au site http://yogapratique.com développé et géré par Mado St-Cyr, qui propose des cours de méditation sur son site http://madostcyr.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *