Qu’est-ce que méditer ?

Beaucoup de gens ne savent pas ce qu’est méditer – moi aussi, je me suis posé la question pendant longtemps. Je me demandais qu’est-ce qu’on fait quand on médite ? La réponse à cette question n’est pas si simple, car c’est relatif à la personne qui répond. Tout dépend de son expérience et des méthodes qu’elle utilise. Par exemple, si elle est bouddhiste zen, elle n’utilisera pas nécessairement les mêmes techniques qu’une personne qui pratique la méditation Vipassana, ou qui médite sur son système énergétique.

Par contre, toutes les formes de méditation ont quelque chose en commun – c’est un entrainement du mental ou de l’esprit. Pour pratiquer la méditation, vous devrez mettre votre mental au travail (dans le bon sens du terme), parce qu’on sait que le mental travaille déjà pas mal sans qu’on puisse facilement lui faire faire ce que l’on veut.

Alors comment entraîne-t-on notre esprit?

De nombreuses techniques existent et la plupart sont assez efficaces. Par exemple, vous pouvez utiliser l’observation du souffle, des pensées, des émotions. En fait, vous pouvez tout observer : comment vous marcher, comment vous bougez ou comment vous respirez. Vous pouvez méditer assis, couché. Les yeux fermés, les yeux ouverts. En marchant ou en dansant. En faisant du yoga ou du tai chi. Vous voyez? Tout acte peut devenir une méditation.

Qu’est-ce que toutes ces actions ont en commun?

Pour qu’elle devienne une méditation, toute activité doit être faite consciemment – c’est-à-dire que vous devez avoir le pouvoir d’y participer. Si vous êtes inconscient, par exemple dans le coma, vous ne pouvez méditer.

Quelle est la différence entre concentration et méditation?

La concentration est le fait de s’absorber sur une activité par exemple, ou de réfléchir à une idée. Tandis que la méditation est une réflexion profonde ou un recueillement.

On peut se concentrer sur un sujet sans pour autant méditer. Par contre, pour développer la capacité de méditer, on doit pouvoir se concentrer – être totalement présent. Donc, la concentration est un pas vers la méditation.

Différence entre relaxation et méditation

La relaxation a comme but général, un mieux-être, une détente mentale, émotionnelle et physique, un relâchement musculaire – elle se pratique mieux couché.

Tandis que la méditation entraîne l’esprit et le rend plus clair, plus aiguisé sans agitation. Elle permet de vivre le moment présent. Pendant la méditation, l’esprit est alerte.

Qu’est-ce que la méditation n’est pas?

Parfois c’est plus facile de comprendre un sujet quand on sait ce qu’il n’est pas.

La méditation n’est pas un soulagement instantané

Ce n’est pas parce que vous vous assoyez une fois pour méditer que vous oublierez toute votre souffrance. Si jamais, vous entrez en contact avec une personne qui vous promet cela – c’est de la fausse publicité.

Mais pourquoi certaines personnes veulent-elles vous faire croire que vous pouvez méditer sans effort? Parce que dans notre monde de consommation rapide, c’est un produit que l’on voudrait bien acheter. L’illumination instantanée – à 20€ ou 30$.

Mais consolez-vous, même si l’effet n’est pas instantané, vous sentirez des effets très rapidement. Je dirais même dès les premiers essais. Est-ce que vous serez illuminé en une fin de semaine? J’en doute. Mais vous sentirez à quel point vous avez besoin de méditer et vous prendrez conscience de l’état de votre mental – c’est l’une des premières évidences. Quand on commence à méditer, c’est frustrant de réaliser à quel point notre mental est agité.

La méditation ne garantit pas la guérison physique

Un autre mythe, par rapport à la méditation, c’est qu’elle n’apporte pas nécessairement la guérison des maladies physiques. La guérison totale, peut-être pas mais elle peut vous apporter un certain soulagement de la douleur. Elle est souvent utilisée dans les cliniques médicales pour le contrôle de la douleur.

La méditation n’est pas une religion

À ma connaissance, toutes les religions utilisent des manières de s’intérioriser mais n’enseignent pas nécessairement la méditation. Elle ne vous mènera pas à une religion – mais ne vous empêchera pas non plus d’en pratiquer une.

Pour ma part, je ne pratique pas de religion mais je n’ai rien contre les gens qui s’y adonnent – pour moi, c’est une question de choix personnel. Par contre, je n’ai jamais trouvé dans la religion catholique de réponses à mes questionnements – tandis que la méditation est mon inspiration quotidienne à tous mes questionnements.

Article initialement apparu au site http://yogapratique.com développé et géré par Mado St-Cyr, qui propose des cours de méditation sur son site http://madostcyr.com/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *